oben

www.saar-nostalgie.de - POLITIK                > Première page sur Grandval                > Zur deutschen Fassung dieser Seite    


 

 

Gilbert Grandval (en français) - Page 2

 

 


 

 Voici la version française ;  > Version allemande ;  > Première page sur Grandval ; > Toutes nos pages en français et bilingues

 


 

 

Contenu complet du chapitre Grandval (en français) :   

 


 

 



 

Les parties A, B, C se trouvent sur la première page:

A) - Biographie succincte de Gilbert Grandval
B) - La Fonction de Grandval en Sarre
C) - Madame Yvonne Grandval

Les parties D et E se trouvent ici, en bas:

D) - Cartes de vœux de Gilbert Grandval

E) - L'assiette murale offerte à Grandval pour son départ

      de Sarre


 

 

D) Les cartes de Noël et de Nouvel An de Grandval

 

 

Gilbert Grandval a dès 1946 fait imprimer pour Noël et le Nouvel An des cartes de vœux qu'il adressait à ses amis et à ses correspondants. Les cartes sont illustrées par Jean Chièze (1898-1975), artiste français spécialiste de la xylographie (gravure sur bois). Sa signature est cachée dans les dessins de toutes les cartes de vœux.

 

Les cartes étaient riches de symboles et transmettaient en paroles et en images les messages politiques du Gouverneur, plus tard Haut Commissaire et finalement Ambassadeur. A part Noël et le Nouvel An, les thèmes les plus importants des illustrations sont l'industrie de notre région et surtout l'idée que la Sarre en tant que lien entre l'Allemagne et la France pourrait finalement devenir le berceau d'une Europe unifiée.

 

Quelques amis français de ce site Saar-Nostalgie qui furent élèves au Lycée Maréchal Ney au moment de l’Etat sarrois, m'ont envoyé peu à peu des copies ou des scans de plusieurs cartes qu’ils avaient gardées de leur séjour à Sarrebruck. Et j'en ai acheté d’autres aux enchères chez ebay. Ainsi nous avons pu montrer ici les cartes de 1948 à 1954. Je croyais avoir trouvé toutes les cartes que Grandval avait commandées à l’artiste.

 

En septembre 2012 Madame Micheline Meulet-Pajot, présidente de L’Association Jean Chièze à Paris, a découvert ces reproductions sur Saar-Nostalgie. Elle n’avait pas encore vu ces cartes de vœux , mais elle avait dans les dossiers de son Association une liste complète des cartes que l’artiste avait créées à la demande de Grandval, mais elle ne contenait pas d'images. Elle m'a envoyé une copie de la liste par e-mail. J'ai alors constaté qu’il y avait encore trois autres cartes à part celles connues par nous, à savoir des années 1946, 1947 et 1955. Madame Meulet-Pajot continuait à chercher dans les archives et y découvrit toutes les dix cartes en original. Elle a bien voulu nous envoyer les copies des trois cartes manquantes. Ainsi nous sommes maintenant en mesure de montrer toutes les cartes sur ce site. Madame Meulet-Pajot va publier un rapport au sujet de ces petites œuvres d’art dans la prochaine édition des Cahiers de son Association.

 

Voici les dix cartes de Grandval pour les années 1946 à 1955.

 

 

La première carte est celle de 1946. Elle fut expédiée déjà fin 1945.

Le symbole national francais, Marianne, et un mineur sarrois se trouvent l’un en face de l’autre. Il lui tend un fer à cheval, elle par contre une gerbe de blé. Au-dessus luit l’étoile de Noel. En bas à gauche se trouvent les armoiries de la Lorraine, à droite celles de la Sarre de 1946 à 1948.

Le format original de la carte : 14x13 cm.

 

 

Voilà le texte qui se trouve sur la carte de vœux pour l'année 1946:

 

"que nos efforts pour ranimer la production sarroise et les échanges économiques entre la France et la Sarre, contribuent au redressement de notre Patrie et favorisent la Paix! Meilleurs vœux pour 1946. Grandval, Gouverneur de la Sarre."

 


 

La carte de vœux de Grandval pour l’année 1947 a pour titre « La France aide à reconstruire la Sarre ». Elle est imprimée en sépia sur du papier Canson de couleur crème. Le format : 12x17 cm.

Un visage dolent émerge des ruines, il représente probablement la population endommagée par la guerre. Au-dessus de cette personification de la misère, la Marianne francaise s’élance pour aider une jeune fille, qui symbolise la Sarre, à construire une maison nommée « Sarre », sur les fondations d’un bâtiment plus grand au nom de « France ».

 

Entre les deux maisons, il y a deux pierres de construction qui portent les initiales « L » pour Louis XIV et « N » pour Napoléon. Ils désignent les deux périodes historiques où la Sarre faisait partie de la France. Les deux femmes incarnent des symboles nationaux: la Marianne française, reconnaissable par son bonnet phrygien décoré de la cocarde; la Sarroise avec sa natte blonde et ses longs cheveux blonds rappelant Germania.

 

Sur le cadre autour de l’image on voit les noms de personnalités françaises innomblables, comme Débussy, Pasteur, Châteaubriand, Danton, Napoléon 1er, Hugo, Berlioz, Foch, Molière, Jeanne d'Arc, Gounod, Vauban, Verlaine, Couperon, Ronsard, La Fontaine, etc.

 

 

Cette carte de vœux de Grandval fut envoyée fin 1947 pour l'année 1948. Elle représente un ouvrier sidérurgiste avec sa masse et sa pince aux côtés d'un mineur portant sa lampe de sûreté. Ils se tiennent devant les silhouettes d'installations sidérurgiques et minières. Des flammes jaillissent d'un tas de coke figurant l'énergie du charbon utile à la métallurgie, laquelle est représentée par un ensemble de produits métalliques. En haut rayonnent une grande Etoile et quelques petites étoiles qui symbolisent probablement Noël. En bas les drapeaux français et sarrois encadrent le millésime 1948.

 

En filigrane à gauche et à droite des personnages, au milieu de la carte, on lit deux dates importantes : 5 octobre 1947, date de l’élection d’une assemblée constituante pour la création d’un Etat sarrois, et 8 novembre 1947, date de l’adoption de la Constitution sarroise (voir notre page Geschichte - résumé historique). A l'intérieur du dépliant Grandval a rédigé ses vœux en allemand et en français :

 

Que Noël 1947 et le jour de L'An 1948 soient pour tous ceux qui vivent et qui travaillent en Sarre un symbole de satisfaction avec l'œuvre déjà achevée et de fierté pour la tâche encore à accomplir en vue de l'harmonie de tous et du bonheur de chacun.

 

-------------------------------------

 

Sur la carte de vœux de 1949 (en haut, à droite) apparaît la carte géographique de l’ Europe illuminée par une lampe Davy de mineur portant l’inscription "Sarre" (inscription qui n'a en réalité jamais figuré sur une telle lampe) . Au centre, comme dans une crèche, l'enfant Jésus repose sur un lit de paille, encadré des mots "prospérité" et "paix sociale". Cela résume les vœux de Grandval, rédigés sur un feuillet et reproduits ci-contre à droite.

 

Pour l'année 1950 Grandval imagine un vaisseau nommé « Europe » portant en guise de voiles les drapeaux de tous les pays membres du Conseil de l’Europe à cette date ; la Turquie en faisait aussi partie (depuis le 9/8/1949). A la proue du navire le drapeau sarrois ouvre la route et à la poupe est accroché le drapeau de l'Union Européenne flottant au vent.

 

Les pays représentés par les drapeaux, de gauche à droite et de haut en bas: La Sarre; Pays Bas (en partie caché). Luxembourg, Suède, Belgique, France. Entre les deux mats, en partie cachés: Danemark, Grèce, Norvège. Irlande, Turquie, Italie, Royaume Uni. Allemagne Féd.

Voici le texte français de la carte d'en haut pour 1950:

Que chaque Sarrois ait la fierté de l'œuvre accomplie en commun, que chacun comprenne la haute valeur humaine de cette œuvre, que chacun poursuive son effort avec ténacité, avec loyauté, avec confiance, alors la Sarre prospèrera et avec elle l'Europe et avec elles la Paix. Mes vœux de Noël et de Nouvel An les meilleurs pour votre foyer.

 

Sur une autre carte pour 1950 (en bas), Grandval souhaite ... "que cette nouvelle année voie l'aboutissement de nos efforts communs! -

que la Sarre soit le ciment de l'Europe!  -  que 1950 soit pour vous-même et pour tous les vôtres une année heureuse et propice."

 

Au dos de la carte émise pour l'année 1951 on peut lire le texte suivant : "Le Haut Commaissaire de France en Sarre ...

 


Cette carte porte le nom "la terre désem- barbelée". Elle représente «Dame Europe» (que l'on trouve aujourd'hui également côté face sur la pièce grecque de deux Euros). Elle cisaille le barbelé qui ceinture le monde entier en commençant précisément - par l’ Europe!

 

Cette carte de vœux fut envoyée pour 1952. On reconnaît à l'arrière-plan la silhouette de la Sarre avec ses rivières et ses principales villes. Un faisceau de rayons de lumière s'échappe de ce petit pays vers le haut où s'inscrit l'année 1952. Trois roues dentées engrenées se trouvent au premier plan, chacune représentant l'un des trois pays : La Sarre, la France et l’Allemagne. La Sarre est figurée par la roue centrale, et peut ainsi être mue par les pignons France et Allemagne. On peut aussi comprendre l'inverse, c'est-à-dire que la Sarre peut également agir sur les roues des deux autres pays. Cet engrenage fait allusion au rôle de pont que ce petit territoire peut jouer entre les deux autres pays. Une colombe de la paix survole l'ensemble tenant dans son bec un billet sur lequel on peut lire en rouge le mot latin "PAX" (paix). Le nom de l'artiste, Jean Chièze, est inscrit en tout petits caractères en bas du dessin. Le dépliant de la carte porte le texte suivant :

 

Transcription de ce texte: "Gilbert Grandval, Haut Commissaire de France en Sarre, vous présente, pour vous et tous les vôtres, ses vœux les plus sincères à l'occasion de Noël et de la nouvelle année.

Pour l'année 1953 Grandval a choisi un dépliant sur lequel figurent le drapeau vert et blanc de l'Union Européenne et neuf autres drapeaux sous forme d'écussons. Tout à fait en haut du cadre ovale central se trouve le drapeau sarrois, puis dans le sens des aiguilles d'une montre les drapeaux des pays signataires de la CECA (Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier) (voir la page Geschichte, sous le 18 Avril 1951) : la R.F.A., le Luxembourg (*), les Pays Bas, l'Italie, la Belgique et la France. A droite et à gauche on trouve les drapeaux de la Suède et du Royaume Uni.

Au milieu du cadre ovale, représentant l’industrie sarroise (mines et sidérurgie), on trouve l'enclume et la lampe de mineur encadrée de la date des élections du Parlement de la Sarre : le 30 / 11 / 1952. Tout en bas on voit le millésime du Nouvel An 1953.

 

 

Grandval était devenu ambassadeur de France en Sarre le 25 / 01 / 52 ; c'est pourquoi la carte sur laquelle il a rédigé ses vœux, porte l'en-tête "Ambassadeur de France" :

Le texte continue: "...vous souhaite, ainsi qu'à tous les vôtres, un heureux Noël et vous adresse ses vœux les plus sincères pour 1953."

(*) Le drapeau luxembourgeois est sur cette carte dessiné avec les couleurs inversées par rapport à celles qui sont aujourd’hui en vigueur. La raison de l’artiste n’est pas claire, peut-être a-t-il voulu ainsi le distinguer du drapeau des Pays Bas. Le Parlement luxembourgeois n’a voté la forme et les couleurs actuelles du drapeau qu'en 1993 afin de faire la différence avec celles du drapeau des Pays Bas : le bleu est de ton bleu ciel, alors que pour la Hollande il s'agit de bleu marine, et le rouge est clair alors que pour la Hollande il est d'un rouge foncé ; l'ordre des couleurs a toujours été le même dans les deux drapeaux : de haut en bas rouge-blanc-bleu. Avant cette date de 1993 d’autres versions étaient donc peut-être permises, alors l’artiste n’est pas à incriminer dans cette confusion.
Sur la carte de vœux pour 1954 l’inversion est également faite, alors qu’elle ne l’est pas sur les voiles du brick de la carte pour 1950.

 

Pour ses vœux de 1954 Grandval envoya une carte représentant trois péniches : symboles de la Sarre, de la Moselle et du Rhin. Les pavillons sur ces bateaux sont ceux des pays riverains des trois cours d'eau. A l’arrière-plan on distingue des cheminées et des bâtiments industriels. Tout autour de ce dessin on peut lire "Le Rhin, la Moselle et la Sarre, symboles de l'unité de l'Occident".

 

 

 

Le dépliant de cette carte porte le même texte que pour les vœux formulés pour 1952 (voir plus haut).

1955:

Voici la dernière carte que Grandval a expédiée de la Sarre. Il s’agit ici de ses vœux de bonne année pour 1955, ce qui devait être sa dernière année en Sarre (il a quitté la Sarre le 30 juin 1955).

L’illustration montre trois drapeaux, ceux de la France, de la Sarre et de l’Allemagne. Leurs trois hampes sont liées symboliquement par un gros nœud de corde. Celle-ci porte à chaque bout les dates 1945 et 1955.

Grandval a passé des commandes de cartes de vœux à l’artiste Jean Chièze aussi pendant ses fonctions comme Secrétaire général de la Marine marchande française et comme Ministre du Travail au Gouvernement français. Ces cartes se trouvent dans les archives de l’Association Jean Chièze.

 


 

Les cadeaux de Noël

offerts par Gilbert Grandval, Gouverneur de la Sarre, puis Haut Commissaire et enfin Ambassadeur

 

Grandval offrit parfois des cadeaux de Noël à des personnalités sarroises qui lui étaient importantes ou bonnes amies. La lettre reproduite ci-contre accompagne un cadeau destiné à un radiologue jadis bien connu en Sarre.

C'était une édition des œuvres complètes de Jean Racine (Théâtre complet de Racine, Edition Garnier Frères, Paris, collection Minerve; 1950).

Le fils du médecin décédé présume que Grandval avait fait ces cadeaux particuliers dans le sens de la "pénétration culturelle" de la Sarre, initiée par les Français à l'époque.

 

 

 


La carte reproduite ci-contre accompagnait

les cadeaux que Grandval faisait du temps

où il était encore Gouverneur militaire (Préfet).

 

Cette carte porte la dédicace suivante :

 

 


 

 

 

E) Assiette murale offerte à Grandval lors de son départ de la Sarre



Lorsque Gilbert Grandval fit ses adieux à la Sarre en 1955, un grand groupe de personnes réunies lui offrirent cette assiette murale. Elle fut réalisée aux faïenceries Villeroy et Boch de Mettlach et est probablement un exemplaire unique: Elle porte au dos une dédicace dévouée.

 

 

 

 

Le texte au verso de l'assiette:

 

À Monsieur Gilbert Grandval / ambassadeur de France en Sarre / en témoignage de leur admiration et de leur profonde reconnaissance /

de la part des / anciens déportés / médaillés militaires / officiers de réserve / sous-officiers de réserve / anciens légionnaires / en Sarre / et des / anciens des forces françaises libres / anciens prisonniers de guerre / mutuelle des sous-officiers / anciens volontaires sarrois en Sarre / 1945 - 1955. Au milieu: Villeroy & Boch Mettlach ; réalisée par Pitt Heinz.

(Propriétaire de l'assiette et photos: Dietrich Arbenz, München)

 


 

Les parties A), B) et C) du chapitre sur Grandval se trouvent ici.

 


Page créée en janvier 2011 - éditée pour la dernière fois: le 19.11.2012                  

 

 

> Zur deutschen Fassung dieser Seite    

 

> Toutes nos pages en français ou bilingues

 


en haut

arrow4_u.gif

|

arrow4_L.gif page précédente <---------> page suivante arrow4_R.gif     

 

 

wwwonline-casino.de

 

(Gesamt seit 2008)

 

Home (vers la Page d'accueil) > www.saar-nostalgie.de